Communauté de Communes du

Pays glazik

En France, chaque famille de déchets est organisée par filière de recyclage. On ne trouve pas les mêmes composants dans une lampe, un aspirateur ou un emballage : c’est pourquoi la gestion de leur fin de vie requiert des savoir-faire différents et complexes à maîtriser.

Pour vous aider à vous y retrouver, cliquer sur le déchet correspondant afin d’y découvrir sa filière adéquate.

 

  • Cartons bruns :

Déchets concernés ? Tous les gros cartons bruns, type déménagement.

Pourquoi et où jeter ? Le carton est une matière recyclable. Afin d’être recyclé et d’éviter le gaspillage de matière première, ils ne doivent pas se retrouver dans les poubelles ! Déposez-les à la déchetterie, dans la benne « Carton ».

Que deviennent-ils ? Le carton récupéré à la déchetterie sera recyclé en divers produits en carton ou en papier.

La Communauté de Communes du Pays Glazik a délégué la collecte et le recyclage du carton à l’agence PAPREC jusque le 31 décembre 2017.

 

  • Ferraille et Objets métalliques :

Déchets concernés ? Tous les meubles ou objets composés partiellement ou intégralement de métal.

ferraillePourquoi et où jeter ? Les métaux sont des matières précieuses et recyclables. Ils sont à déposer à la déchetterie, dans la benne Métal.

Que deviennent-ils ? Ils seront transportés vers un centre de tri, dans lequel les métaux seront séparés par catégorie. Chaque catégorie est ensuite acheminée dans les unités de recyclage adaptées.

La Communauté de Communes du Pays Glazik a délégué la collecte et le recyclage du métal à l’agence SLG RECYCLING jusque le 31 décembre 2017.

 

  • Electroménagers: appareils à prise, à pile(s) ou avec batterie(s) :

Déchets concernés ? Tous vos appareils Electroménagers, c’est-à-dire vos appareils à prise, à pile(s), ou avec batterie(s).

Pourquoi et où jeter ? Les appareils électroménagers contiennent des composants polluants et doivent être traités dans le respect des normes environnementales en vigueur. Les appareils usagés sont à déposer dans les points de collectes agrées en MAGASIN ou en DECHETTERIE !

Les magasins ont l’obligation légale de reprendre gratuitement votre ancien appareil lors de l’achat d’un appareil neuf équivalents.
C’est la reprise « 1 pour 1 » : 1 appareil recyclé pour 1 appareil acheté.

Que deviennent-ils ?

L’éco-organisme « ECOSYSTEMES » a été agréé par les Pouvoirs publics pour organiser la filière des appareils électroménagers. Dès qu'un appareil est déposé dans un point de collecte agréé, son processus de recyclage peut démarrer. 

Les appareils vont tout d’abord être classés en 4 grandes familles :

-Gros Electroménagers Hors-Froid (machines à laver, four,…)electro 1
-Gros Electroménagers Froid (réfrigérateurs, congélateurs…)
- Petits Appareils Electroménagers (portables, sèche-cheveux, mixeur,…)
- Écrans (télévisions, ordinateurs…)

Chaque famille sera ensuite transférée vers sa filière correspondante, soit dans l’une des 69 installations de traitement d’Ecosystèmes implantées en France. Ces usines sont équipées de procédés qui permettent de dépolluer et traiter une seule famille d’équipements.

electro2

Pour plus d’information : www.ecosystemes.fr

 

  • Ampoules, lampes, néons :

Déchets concernés ? Les lampes qui se recyclent ont des formes très variables, mais elles portent toutes le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’elles ne doiventpictogramme-poubelle-barree_s pas être jetées avec les ordures ménagères, ni dans le conteneur à verre.

lampes recyclables

Pourquoi et où jeter ? Celles-ci doivent dépolluées à cause de la présence de mercure, bien que présent en infime quantité. De plus, le verre et le métal qui les composent sont aussi recyclés !

Déposez vos lampes à la déchetterie ou rapportez les en magasin : tout magasin qui vend des lampes a l’obligation de reprendre les lampes usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, magasin de bricolage, etc.). Voir les points de collecte les plus proches de chez vous 

Que deviennent-elles ?

Les lampes sont prises en charge par RECYLUM, l’éco-organisme à but non lucratif qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.

La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.84emw-recylum (1)

Les lampes se recyclent à plus de 90% de leur poids.

Pour en savoir plus sur le recyclage des lampes, cliquez ici

 

 

  • Cartouches d’impression :

Déchets concernés ? Tous les cartouches d’encre et toners.

catouchePourquoi et où jeter ? Pour donner une deuxième vie à vos cartouches ! Mais aussi par solidarité, car pour chaque cartouche réutilisable, un don est effectué par LVL à l’association contre la maltraitance des enfants. Déposez vos cartouches d'impression à la déchetterie ou dans les points de collecte organisés dans les grandes surfaces.

Que deviennent-elles ? Toute cartouche collectée et techniquement réutilisable sera remise sur le marché auprès d’industriels sous forme de cartouche générique. Si les cartouches ne sont pas réutilisables, la priorité est au recyclage : les cartouches lasers non réutilisables seront démantelés et les composants recyclés. Les cartouches non-réutilisables et non recyclables seront incinérés dans des unités adaptées.

Les cartouches et toners déposés à la déchetterie de Briec sont collectés et valorisées par la société LVL.

 

  • Piles et petites batteries :

Déchets concernés ? Toutes les piles et petites batteries usagées.

pile 1Pourquoi et où jeter ? Les piles et les petites batteries contiennent des substances polluantes. De plus, elles sont composées de différents métaux destinés au recyclage.

Déposez-les à la déchetterie ou dans les points de collecte organisés dans les magasins, entreprises et collectivités.

Que deviennent-elles ? pile2Elles sont d’abord triées par catégorie pour être ensuite expédiés dans les unités de recyclages adéquates. Au travers différents procédés de recyclage, les métaux qui constituent les piles et les batteries sont séparés et réutilisés pour la fabrication d’objet de la vie courante.

Elles sont collectées et valorisées par l’organisme COREPILE.

 

  • Les déchets d’activité de soin à risque infectieux :

soin1Déchets concernés ? Tous les Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux (DASRI) piquants, coupants et tranchants produits par les patients en auto traitement.

Cliquez sur l’image pour connaitre les 10 catégories de DASRI

Où jeter ? A la déchetterie. L’objectif est de sécuriser l’élimination de ces déchets, afin de préserver l’environnement et la santé publique.

soin2Que deviennent-ils ? Les boîtes à aiguilles adaptées à la récupération sécurisée des déchets perforants sont remises gratuitement au patient par l’ensemble des pharmacies, sous simple ordonnance.  Une fois déposées à la déchetterie, les boîtes à aiguilles sont collectées par les opérateurs de DASTRI et acheminées vers un site de prétraitement par désinfection ou incinération.

Un nouvel éco-organisme « DASTRI » a été agréé par l’Etat pour organiser et financer la collecte de ces déchets.

 

  • Les médicaments non utilisés, périmés ou non :

Déchets concernés ? Tous les médicaments non utilisés, qu’ils soient périmés ou non, même s’il en reste très peu.

medicamentPourquoi et où jeter ? Ramenez-les dans votre pharmacie. En aucun cas, il ne faut les jeter dans la poubelle, l’évier ou les toilettes, du fait du risque de pollution de l’eau ou des sols. Depuis 2007, toutes les pharmacies françaises ont l’obligation de collecter les médicaments non apportés par les particuliers.

Que deviennent-ils ? Ces médicaments sont stockés dans des contenants spécifiques dans votre pharmacie puis transportés dans des unités de valorisation énergétiques adaptés à ce type de déchets.

L’association « CYCLAMED », a été agréée par les pouvoirs publics, pour collecter et valoriser les médicaments non utilisés rapportés par les patients dans les pharmacies. 

 

  • Radiographies :

Déchets concernés ? Les radiographies.

radioPourquoi et où jeter ? Déposez-les à la déchetterie, dans votre cabinet de radiographie ou votre pharmacie. Les radiographies ne doivent pas être jetées dans la poubelle ordinaire. Ce sont des déchets dangereux et polluants. Les sels d'argent contenus dans les radiographies libérés dans la nature polluent les eaux et les sols, et risquent de s'accumuler dans les maillons de la chaîne alimentaire.

Que deviennent-elles ? Les radiographies sont de plus en plus souvent numériques, or seules les radiographies argentiques contiennent des sels d'argent et sont recyclables actuellement. Les radiographies déposées à la déchetterie de Briec sont collectées et valorisées par la société CHIMIREC

 

  • Textile, linge de maison et chaussures :

Déchets concernés ? Tous les textiles, linges de maison et maroquinerie, même usés, déchirés ou démodés. Pour connaitre en détail les Textiles concernés par la filère, cliquez ICI

habit1Pourquoi et où jeter ? A la déchetterie ou dans les différentes bornes « textile » mis à votre disposition sur tout le territoire du Pays Glazik. Pour connaitre l’emplacement des bornes TLC sur le Pays Glazik, cliquez-ICI.

Que deviennent-ils ? Une fois collectés, ils sont triés au centre de tri d’ABI 29 à Douarnenez puis valorisés de la façon suivante : à10% sont revendus via les boutiques INSERVET du Finistère à Audierne, Douarnenez, Pleuven, Pont l’Abbé et Quimper ; à90% partent dans les Structures « Le Relais » pour être recyclés en différents produits : chiffons, rembourrage d’oreiller, isolation maison, etc…. Une partie est aussi exportée en Afrique dans des friperies solidaires!

La collecte des Textiles est réalisé par ABI 29, l'Association au Bénéfice de l'Insertion en Finistère.

habit2

Pour plus d’information : La fibre du tri - Abi29 - Le relais

 

  • Déchets issus des produits d’entretien, de bricolage, de jardinage :

Déchets concernés ? Tous les emballages issus des produits nocifs utilisés pour l’entretien, le bricolage ou le jardinage, qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu.

entretien

Pourquoi et où jeter ? Ces déchets spécifiques contiennent des substances chimiques toxiques et polluantes qui représentent un risque pour la santé et l’environnement. C’est pourquoi ils nécessitent une collecte et un traitement spécifique. Ils ne vont pas à la poubelle, ni dans les canalisations, il est impératif de les apporter à la déchetterie!

Que deviennent-ils ? Un premier tri est réalisé à la déchetterie par le gardien pour éviter les incompatibilités chimiques. Les déchets spécifiques sont ensuite collectés par l’opérateur mandaté par l’éco-organisme ECO-DDS, puis traités dans le respect des normes environnementales en vigueur.

Depuis mai 2014, un nouvel éco-organisme « ECO-DDS » collecte et traite vos déchets spécifiques !

entretien2

Pour plus d’information : www.mesdechetsspecifiques.com

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Communauté de Communes du Pays Glazik

    Rue du Général de Gaulle
    29510 Briec
    Tél : 02 98 57 70 91
    Mail : ccpg@glazik.com

  • Mentions légales